LES HÉMORROÏDES ET LA CRISE HÉMORROÏDAIRE : Comment les reconnaître et les soigner ?

0
646

Les hémorroïdes sont des formations veineuses normales et naturelles irriguant l'intérieur de l'anus,  du rectum et de l’ampoule anale. Nous observons deux types d’hémorroïdes: les hémorroïdes internes et les hémorroïdes externes. Par contre, la « crise hémorroïdaire » ou la « maladie hémorroïdaire » est une inflammation et une dilatation anormale de ces veines (hémorroïdes) pour diverses causes bien connues.

Des traitements efficaces existent, allant du traitement local à la chirurgie, en passant par plusieurs cures naturelles et phytothérapiques.

 

Facteurs à l’origine d’une crise hémorroïdaire 

Dans ce chapitre, nous allons tenter de citer les principaux facteurs à l’origine d’un déclenchement d’une crise hémorroïdaire.

  1. L’âge : un facteur prédominant

De nombreuses études ont montré qu’après la cinquantaine, une personne sur deux en moyenne est victime de crises hémorroïdaires au moins une fois dans sa vie.

 

  1. L’hérédité : une particularité souvent insoupçonnée

Il a été également prouvé qu’il existe indéniablement un rapport étroit entre crises hémorroïdaires et facteur héréditaire. Ce qui se traduit par l’explication suivante : si l’un de vos ascendants a présenté durant sa vie des crises hémorroïdaires, vous avez beaucoup plus de chances de développer une prédisposition pour cette maladie.

 

  1. Un facteur médical et anatomique

La constipation et les diarrhées chroniques sont deux troubles qui provoquent tous deux un dérèglement des rythmes de défécation : l’évacuation des selles étant rendue difficile pour la constipation ou trop fréquente pour la diarrhée, une pression anormale est donc systématiquement exercée sur les veines de l’anus et du rectum. Cette anomalie provoque bien évidemment une inflammation et une dilatation à l’origine de la crise hémorroïdaire et de toutes ses conséquences.

 

Et si ce livre était ... la solution à

vos problèmes d’hémorroïdes ?

Découvrez une méthode 100% naturelle pour

vous débarrasser de vos soucis!

L’obésité : la surcharge pondérale (un surpoids) exerce naturellement une pression souvent importante sur les veines de l’anus et du rectum, ce qui les rend œdémateuses et provoque l’apparition des crises

 

  1. Positions quotidiennes et activités physiques

Certaines positions adoptées par les personnes pendant la journée peuvent être propices à l’apparition d’une crise hémorroïdaire : rester assis trop longtemps (chauffeurs, pilotes…), ou utiliser une chaise inconfortable ou sur tout autre plan dur et agressif aux fesses, exerce une pression accrue sur les veines de l’anus et du rectum, sont des attitudes qui peuvent provoquer une crise hémorroïdaire. La sédentarité, les positions statiques et debout prolongées augmentent également le risque de déclencher cette pathologie veineuse.

De même, certaines activités physiques (soulever des poids importants) et sportives (cyclisme, moto, équitation..) qui sollicitent ces veines peuvent être des éléments déclencheurs d’une crise hémorroïdaire.

  1. L’alimentation

Les gens sujets à des hémorroïdes externes ou internes doivent surveiller impérativement leur alimentation, qu’elle soit solide ou liquide, afin de prévenir l’apparition de crises hémorroïdaires. Il faudra surtout apprendre à avantager la consommation d’aliments à haute teneur en fibres alimentaires.

Voici la liste d’aliments conseillés :

 

 

 

 

 

 

Voici la liste d’aliments à éviter :

  • Les aliments gras
  • Les boissons alcoolisées
  • Les sodas
  • Les boissons caféinées
  • Le tabac
  • Les épices
  1. Grossesse

Pendant la grossesse, la femme enceinte est exposée à plusieurs facteurs propices à l’apparition d’une crise, particulièrement le volume grandissant de l’utérus qui provoque des pressions pouvant être exercées sur les zones de l’anus et du rectum.

  1. Les rapports sexuels

Les rapports sexuels de nature anale peuvent être à l’origine d’une crise hémorroïdaire.

En effet, la stimulation et la pression répétées au niveau de la zone de l’anus peuvent être un facteur d’irritation. Cette irritation est la source d’une crise hémorroïdaire.

Traitements naturels des hémorroïdes externes et internes

Il existe plusieurs plantes reconnues par leurs vertus anti-hémorroïdes. Elles constituent  des méthodes thérapeutiques naturelles efficaces, ne comportant aucun danger et surtout sans risque d’apparition des effets secondaires.

Voici une liste des plantes que vous pouvez utiliser :

  • L’Hamamélis : appelée aussi noisetier des sorcières et issue de la pharmacopée amérindienne, cette plante possède d'excellentes propriétés vaso-constrictrices. Elle peut être utilisée en tisane ou sous forme de pommades et suppositoires pour traitement local de cette maladie. Ces produits sont vendus dans des conditionnements pharmaceutiques.

 

  • Le cassis : Les feuilles du cassis constituent un remède efficace pour soulager les crises hémorroïdaires, surtout de type externe. Elles décongestionnent les veines en raison de leur capacité du maintien d’une bonne circulation sanguine. Le cassis est disponible dans certains compléments alimentaires qui se vendent dans les pharmacies.

 

  • Le petit-houx: Efficace pour atténuer les sensations de brûlure et réduire les démangeaisons engendrées par les hémorroïdes.

 

  • Le marron d’Inde : Cette plante possède des propriétés anti-inflammatoires qui agissent comme calmant naturel grâce à ses

 

  • L’aloé-Vera : Cette plante reste un véritable miracle pour plusieurs maladies différentes. Elle possède des propriétés laxatives qui peuvent contribuer efficacement et rapidement au soulagement des symptômes des hémorroïdes et vous aidera à prévenir les risques liés à la constipation.

 

  • L’iode : il comporte de nombreux avantages. Il est connu pour être souvent utilisé dans les traitements ORL, notamment dans le cadre de pulvérisations nasales.

L’iode possède également un impact positif dans le cadre de troubles hémorroïdaires. Mélangé dans une solution huileuse, il est appliqué directement sur la zone enflammée des hémorroïdes.

 

La prévention

La prévention reste toujours le meilleur moyen de palier les crises hémorroïdaires et la meilleure solution pour les éviter. Ainsi, de petites habitudes quotidiennes et de simples astuces peuvent nous aider à concevoir une vie sans hémorroïdes et donc, sans souffrance.

Les principales astuces sont :

  • Hydratation du corps : Les médecins et thérapeutes conseillent de boire beaucoup d’eau, environ 1,5 à 2 litres quotidiennement selon l’organisation mondiale de la santé, notamment le matin à jeun où il est recommandé de s’altérer d’au moins un verre d’eau, de préférence légèrement tiède. Sachez qu’une quantité d’eau suffisante, et de liquides en général, peut substituer les dizaines de médicaments qu'on vous administre..

 

Eviter :

  • Les aliments trop épicés car ils engendrent des inflammations et des brûlures dans la zone anale.
  • L’alcool,
  • L’excès de caféine.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here