LES HÉMORROÏDES QUI SAIGNENT : CAUSES ET TRAITEMENTS

0
42

Le saignement de l’hémorroïde constitue le symptôme le plus extrême mais aussi le plus gênant de cette maladie hémorroïdaire. En plus de douleurs inhérentes aux inflammations et aux enflures des hémorroïdes, compte tenu aussi d’un état physiologique embarrassant qui indispose totalement le quotidien et l’état général du malade, il y a lieu de signaler également des effets psychologiques résultant de ce problème anxieux et difficilement supportable.

 

Quelles sont alors les principales causes d’une hémorroïde interne qui saigne ou également d’une hémorroïde externe qui saigne ? Et quels sont les moyens les plus efficaces pour éviter cette complication ?

 

CAUSES DU SAIGNEMENT DES HÉMORROÏDE 

 

Il est utile de souligner d’abord qu’un saignement hémorroïde apparait généralement pendant les crises hémorroïdaires. Lorsque les hémorroïdes se trouvent déjà dilatées, enflées et enflammées pendant la crise, autrement dit, lorsque le tissu délicat et enflammé qui couvre ces veines recto-anales s’affaiblit au cours d’une poussée inflammatoire et se charge de sang, le moindre contact avec ce tissu provoque des saignements qui se traduisent par un filet de sang rouge sombre ou encore par des gouttes de sans sur les selles. Le contact le plus fréquent est inéluctablement la pression contraignante et le frottement indésirable causés par le passage des selles lors de la défécation. Cet état est visible aussi lorsque les hémorroïdes s’extériorisent d’une manière évidente, ou bien dans le cas extrême d’apparition des thromboses.

Bon à savoir : cet état peut exister même en l’absence de constipation qui reste un ennemi dangereux pour les hémorroïdes.

Donc, en résumé, nous devons retenir que la principale cause du saignement d’hémorroïdes reste le résultat d’un traumatisme d’une veine dans un état d’inflammation et de dilatation excessive.

Mais il existe bien évidemment d’autres facteurs à l’origine de ces saignements. Nous pouvons citer les plus importants :

  1. Les efforts physiques intenses pendant ou bien avant la défécation.
  2. Le grattage abusif ou non contrôlé, parfois même durant l’application d’un traitement local, de cette zone très sensible, peut faire saigner les hémorroïdes.

 

Si une crise d’hémorroïdes externes est souvent caractérisée, d’une part, par l’apparition de ces veines à l’extérieur de l’anus, souvent suivie par des douleurs, des démangeaisons et des sensations de brûlures, par contre, une crise d’hémorroïdes de type externes est plutôt marquée par les pertes de sang et des hémorragies.

Le saignement ne peut guère passer inaperçu : il peut se retrouver visible sur le papier toilette juste après le passage des selles, par la présence de filaments sanguins ou de quelques gouttes de sang clair dans les selles, ou encore dans l’eau après la défécation.

 

DUREE DU SAIGNEMENT DES HEMORROÏDE 

 

La durée d’une hémorroïde saignement ne peut pas être connue d’avance mais ce qui est sûr, c’est que le saignement hémorroïde va persister durant toute la crise jusqu'à ce que l’on trouve un traitement adéquat.

 

SAIGNEMENT HÉMORROÏDE ET SAIGNEMENT ANAL 

La première chose qui peut venir à l’esprit quand on a des saignements anaux, surtout lors de la défécation, est que cette maladie est due forcément à une hémorroïde interne qui saigne car, pour le commun des mortels, il n’existe pas beaucoup d’autres maladies qui sont susceptibles de provoquer ce type d’hémorragie. Faux ! En dehors des saignements hémorroïdaires, les saignements anaux peuvent révéler plusieurs autres affections digestives, parfois graves. Il peut s’agir d’une colite, c'est-à-dire une inflammation du colon, de fissures anales, de polypes, ou de cancers colorectaux. Pour ce cas, la visite d’un proctologue s’impose en urgence, elle est impérative même. Le médecin procèdera à l’exploration du rectum en effectuant une rectoscopie pour consulter l’intérieur de votre rectum et circonscrire la principale maladie à l’origine des saignements et prescrire un traitement thérapeutique adéquat.

 

TRAITEMENTS

Il existe plusieurs méthodes pour soigner le saignement hémorroïde :

  1. Les crèmes pour saignement des hémorroïdes : 

Plusieurs crèmes rectales, à base des extraits des plantes médicinales, d’essences naturelles ou de produits naturels, comme celle fabriquées à base d’Aloé Vera, d’Hamamélis, de marronnier d’Inde, de psyllium, ou de camomille, existent contre le saignement hémorroïde. Ces crèmes diminuent les inflammations et les dilatations des veines, et estompent les hémorragies d’origine hémorroïdaire.

Ces crèmes aident aussi à réparer les tissus gonflés et abimés et à diminuer le saignement hémorroïde.

Ex. Préparation H, Sédorrhoide, Titanoréine, Hémoclar, NeoHealar

 

2. Améliorer la digestion pour réduire le saignement hémorroïde :

Savez-vous que la tension sur les intestins provoquée par la mauvaise digestion des aliments est susceptible d’engendrer des troubles de saignement hémorroïdes par l’intermédiaire des selles sèches ? Les selles dures et de mauvaise texture peuvent provoquer des blessures au niveau des veines hémorroïdaires lors de la défécation.

Pour cela, il est recommandé de faire des moments du repas un rituel quotidien pour bien mâcher aliments, les mettre dans la bouche en quantité « non bourrative » et les avaler progressivement par doses.

 

3. Des  règles simples pour diminuer le saignement hémorroïde :

Une bonne d’hygiène de vie peut aussi diminuer considérablement l’intensité des saignements. Voici quelques unes :

  • Ne portez pas des sous-vêtements serrés : faites attentions aux sous-vêtements serrés parce qu’ils peuvent créer des pressions sur les hémorroïdes déjà enflammées ce qui augmentera davantage les irritations et déclenchera les saignements. Les meilleurs sous-vêtements qu’on vous conseille de porter sont ceux fabriqués en coton. Les autres tissus comme les polyesters sont strictement interdits car il a été prouvé qu’ils peuvent augmenter la température au niveau de la zone anale et par la suite aggraver les irritations.

 

  • Particulièrement pour les individus qui présentent des crises hémorroïdaires ou prédisposés à ce genre de maladie, il est formellement déconseillé d’utiliser des papiers toilette souvent sec et rugueux qui irritent la peau des zones sensibles comme l’anus. Il serait beaucoup plus judicieux et bénéfique de les remplacer par le lavage de toute la partie anale avec de l’eau courante ou utiliser des lingettes pour bébé, de préférence sans parfum ni alcool, et sans autres composants chimiques nocifs. Quelque soit l’accessoire utilisé pour nettoyer la zone recto-anale présentant des protubérances hémorroïdaires, il faudra procéder avec beaucoup d’attention et prendre toutes les précautions nécessaires.

 

  • Résistez au grattage : les crises des hémorroïdes s’accompagnent en général par une folle envie de grattage. Essayez de résister au maximum à cette envie car ça peut facilement multiplier les saignements.

 

  • Utilisez les massages de glace pour calmer hémorroïde saignement : Profitez du pouvoir vasoconstricteur et anesthésiant de la glace en massant une hémorroïde qui saignepar une poche de glace. Il faut signaler que l’application directe de la glace sur les hémorroïdes est déconseillée. Le morceau de glace doit toujours être couvert par une lingette ou une compresse.

 

  • Essayer de ne jamais gratter vos hémorroïdes même en présence des sensations de brûlure parce que cette action peut aggraver davantage les saignements et même éclater les hémorroïdes.
  • Evitez les bains de siège chauds : Il est préférable que votre bain de siège soit fait dans une eau tiède car l’eau chaude augmente la vasodilatation et facilite ainsi les hémorragies et les saignements.
  • Utiliser des petits sacs de glace et appliquez-les directement sur la zone affectée. La constriction des vaisseaux sanguins sous l’effet du froid est une méthode très efficace qui vous permet d’empêcher les saignements hémorroïdaux.
  • La bonne hydratation ainsi qu’une alimentation riche en fibres alimentaires sont les deux méthodes les plus conseillées pour se débarrasser des hémorroïdes. Ils permettent de vous prévenir des constipations et du stress lors de la défécation. Si les selles deviennent plus molles, alors leur frottement avec les hémorroïdes au cours de leur passage ne va pas engendrer aucun problème.
SHARE

LEAVE A REPLY