LA CRISE HÉMORROÏDAIRE : Traitements naturels et médicaux

1
516

I - LA CRISE HÉMORROÏDAIRE : C’EST QUOI AU JUSTE

Les hémorroïdes sont des varices qui se forment au niveau des veines de l'anus et du rectum. Elles sont causées par une pression permanente sur les veines rectales ou anales, comme la grossesse,  la surcharge pondérale, la constipation, la sédentarité (rester très longtemps assis), une alimentation trop grasse et l'absence d'activité physique.

Il existe deux types d'hémorroïdes : les hémorroïdes internes, situées à l'intérieur de l'anus et les hémorroïdes externes, situées à l'extérieur de l'anus.

II - PRÉVENTION DES HÉMORROÏDES AVEC LA FORMULE « CHEF »

  1. Combattre la constipation en changeant les habitudes alimentaires :La constipation étant un élément qui favorise la survenue de crises hémorroïdaires et accentue ses symptômes, il est donc indispensable de veiller à la traiter rapidement ou à la prévenir. Pour ce faire, il est impératif de consommer les légumes frais, les fruits, les crudités et les légumineuses, et d’opter en général pour une alimentation suffisamment riche en fibres alimentaires qui facilitent le transit intestinal, faible en matières grasses et en sel.
  2. Hydratation du corps : Les médecins et thérapeutes conseillent de boire beaucoup d’eau. Selon l’organisation mondiale de la santé (OMS), il faut consommer environ 1,5 à 2 litres d’eau quotidiennement, notamment le matin à jeun où il est recommandé de boire au moins un verre d’eau, de préférence légèrement tiède. Sachez qu’une quantité d’eau suffisante et de liquides en général, peuvent se substituer à des dizaines de médicaments qu'on vous administre.
  3. Entrez à la selle dès que le besoin se fait sentir :Aller à la selle régulièrement, et très vite si le besoin se fait sentir, car retarder le moment de déféquer risque de rendre les selles sèches et dures, et donc difficiles à évacuer.
  4. Faites de l'exercice et limiter votre charge pondéralepeuvent être utiles. La prise de poids est un facteur favorisant de la survenue d'hémorroïdes. De plus, l'activité physique peut aider à réduire la constipation.

 

Ces simples mesures peuvent diminuer significativement les symptômes de la crise

  1. Garder en permanence une hygiène anale impeccable :Garder la région anale propre : prendre un bain ou une douche quotidiennement. Evitez surtout l’utilisation du savon qui peut provoquer des irritations de la zone anale.

 

  1. Après la selle, se nettoyer doucement avec un papier hygiénique imbibé d’eau, une lingette humide pour bébé ou un linge de coton humide. Éviter les papiers hygiéniques parfumés qui pourraient provoquer facilement une irritation susceptible d’aggraver l’inflammation.

.

  1. Appliquer du froid :en cas de douleur ou de démangeaisons, évitez de vous gratter car c’est une source d’infection, mais appliquer des compresses froides pendant une dizaine de minutes, 3 ou 4  fois par jour. Vous pouvez également faire des bains de siège avec de l'eau froide (l'eau chaude provoquerait une vasodilatation qui pourrait accentuer la crise).

 

  1. Porter des sous-vêtements de coton : Evitez le linge de corps fabriqué avec du lycra, de l’acrylique et des fibres synthétiques qui empêchent l’évacuation de l’humidité.

 

  1. Eviter les aliments qui peuvent irriter les muqueuses :café (même décaféiné), alcool, thé, moutarde forte, piment fort et autres épices fortes. L'idéal est d'opter pour un régime végétarien jusqu'à disparition des symptômes.

 

  1. Éviter les efforts pouvant augmenter la pression dans les veines : certaines activités physiques (soulever des poids importants) et sportives (cyclisme, moto, équitation..), trop forcer en allant à la selle peuvent solliciter ces veines et être des éléments déclencheurs d’une crise hémorroïdaire.

 

Et si ce livre était ... la solution à

vos problèmes d’hémorroïdes ?

Découvrez une méthode 100% naturelle pour

vous débarrasser de vos soucis!

IV - TRAITEMENTS

  1. Traitement par les médicaments

A. Traitements locaux contre les hémorroïdes

La manifestation pathologique fréquente dans une poussée hémorroïdaire est bien évidemment l'inflammation. Il est donc nécessaire de combattre l’inflammation qui est, entre autres, à l’origine des douleurs. En application locale, il existe plusieurs produits utilisés au niveau local:

  1. Des crèmes ou pommades à base de corticoïdes ont un effet anti-inflammatoire puissant et apportent un apaisement rapide de la douleur. Mais il est formellement contre-indiqué de les utiliser de manière prolongée, en raison du risque de réactions indésirables. Ces médicaments sont vendus en pharmacie sur présentation d’ordonnance
  2. Les produits lubrifiants ou protecteurs, sont prescrits pour « adoucir » et faciliter la défécation. Ces médicaments sont vendus en pharmacie sans ordonnance.
  3. Les préparations locales anti hémorroïdairesprésentées en pommade, en crème, voire en suppositoire, si leur introduction n'est pas trop douloureuse, et vendues en pharmacie sans ordonnance. Pour des résultats efficaces et probants, il est souvent nécessaire de les associer à un vasculoprotecteur, un anti-inflammatoire et un anesthésique local.

Bon à savoir : les laxatifs locaux, tels que lavements ou micro-lavements, sont déconseillés, car ils peuvent traumatiser la paroi anale.

 

B. Traitements oraux contre les hémorroïdes

Dans ce registre médical, nous pouvons citer les phlébotoniques qui sont bien tolérés et atténuent sensiblement les symptômes de la crise (douleur, saignements), particulièrement en cas d'hémorroïdes internes.

  1. Les anti-inflammatoires non stéroïdiens, c'est-à-dire ne renfermant pas la cortisone et ses dérivés, sont efficaces en cas de thrombose hémorroïdaire (formation d'un caillot de sang très douloureux dans la veine hémorroïdaire).
  2. Les antalgiques mineurs, comme le Paracétamol, Dolipraneou Efferalgan, par exemple, sont des médicaments efficaces pour la douleur et recommandés pour le mal généré par les thromboses hémorroïdaires.

Mais l'aspirine est déconseillée, car elle risque d'augmenter les saignements.

  1. Chez la femme enceinte, les anti-inflammatoires non stéroïdiens sont contre-indiqués. En revanche, il est tout à fait possible d'utiliser des phlébotropes. Dans tous les cas, demandez au préalable conseil à votre médecin.
  2. Bon à savoir : Dans tous les cas, avant la prise de tout traitement oral en automédication, il est préférable de demande conseil à votre médecin ou à votre pharmacien.

 C. Traitements au naturel

  • Les huiles essentielles

Les huiles essentielles se caractérisent par des propriétés curatives et médicinales très puissantes. Ceci est dû essentiellement aux qualités anti-inflammatoires, antalgiques, et apaisantes que possèdent ces huiles.

Utiliser un mélange d’huiles essentielles de lavande, marronnier d’Inde, et de menthe poivrée. Appliquez un massage doux sur la région anale en utilisant quelques gouttes de ce mélange, ce qui vous donnera une sensation immédiate de soulagement et de fraicheur.

Utilisez cette méthode deux fois par jour matin et soir et vous remarquerez que les crises s’estomper immédiatement.

  • Les fibres alimentaires 

Les fibres contenues dans notre alimentation servent à faciliter la digestion et à lutter contre la constipation. Les fibres alimentaires sont le meilleur remède naturel pour la constipation, donc pour prévenir les crises hémorroïdaires. Vous pouvez les trouver en grandes quantités dans plusieurs aliments tels que :

  1. Le son
  2. Les figues séchées
  3. L’aubergine
  4. L’asperge
  5. Les tomates
  6. La patate douce
  7. L’haricot
  8. Les céréales complètes
  9. Les fruits secs (pruneaux)
  • Les laxatifs 

Optez alors pour les laxatifs naturels qui sont beaucoup plus efficaces et n’ont pas d’effets secondaires. Les tisanes, la verveine, le miel, et l’huile d’olive sont un bon exemple. L’utilisation quotidienne de ces laxatifs naturels permet de diminuer les symptômes des hémorroïdes et de guérir les crises.

  • La glace 

La glace a un effet anesthésique et anti-inflammatoire qui est obtenu grâce à sa propriété vasoconstrictrice.

Prenez un morceau et appliquez-le directement sur vos hémorroïdes en faisant des massages circulaires. Si vous craignez d’avoir froid, mettez le morceau de glace dans une serviette et tamponnez toute la zone hémorroïdaire. Répétez cette technique plusieurs fois par jour. Cette astuce peut vous aider à réduire l’inflammation et la douleur, et de vous procurer un soulagement rapide.

  • Les plantes médicinales 

Plusieurs plantes naturelles possèdent des vertus médicinales importantes contre les hémorroïdes. Voici des plantes médicinales les plus efficaces contre les hémorroïdes :

  1. Le fragon épineux : Ses racines font renforcer les veines et augmentent leur tonicité.
  2. L’Hamamélis de Virginie : Peut être utilisée en infusion pour diminuer les gonflements et l’inflammation des hémorroïdes.
  3. L’aigremoine : Cette plante possède plusieurs vertus et vraiment efficace pour soigner les hémorroïdes. Elle a des propriétés veinotoniques, anti-inflammatoires, calmantes et décongestionnantes. Elle est utilisée en infusion concentrée.
  4. La vigne rouge : Utilisée également en infusion et sert à soulager les douleurs des hémorroïdes et augmenter la résistance des veines.
  5. L’aloé Vera : Le gel de cette plante peut être extrait facilement mais doit être utilisé frais. Le gel peut être appliqué sur les hémorroïdes en les massant légèrement. Il permet de diminuer les enflures, les démangeaisons, ainsi que d’apaiser considérablement les douleurs.

Les extraits de ces plantes sont aussi utilisés dans plusieurs crèmes et suppositoires pour les hémorroïdes. Mais, pour plus d’efficacité, il est conseillé d’utiliser les plantes entièrement fabriquées par vous-même.

  • Bains de siège  

Prenez quotidiennement un bain de siège tiède. Les démangeaisons et les enflures vont diminuer considérablement et les douleurs aussi. Essuyez bien vos hémorroïdes après chaque bain de siège par des lingettes pour bébés, propres et douces ou avec un marceau de coton, car la zone anale est sensible et il est conseillé d’éviter un essuyage irritable susceptible de faire des plaies.

1 COMMENT

  1. Il faut essayer aussi: un bain quotidien à l’eau chaude ou tiède. On laisse tremper tous le corps en détente, 20 à 30 mn. tous les jours. On ne se savonne pas. Ces bains vont décongestionner immédiatement les enflures du bas du corps. Hémorroïdes, prostates, anus, etc. Aura pour effet de réhydrater la peau et réduire les rides du visages, en moins d’une semaine. Si vous avez des varices apparentes aux jambes, elles vont se résorber notablement, par la décongestion de la jonctions des veines à la fourche. Améliore l’état général de la peau et peut guérir certaines affections de la peau.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here