8 techniques pour soigner les hémorroïdes internes naturellement

0
3640

C'est certainement une question que vous vous posez.

Depuis pas mal de temps probablement.

Comment soigner mes soucis d'hémorroïdes internes ?

J'ai eu l'occasion de traiter des hémorroïdes externes dans un précédent article. N'hésitez pas le consulter, vous trouverez beaucoup de conseils essentiels pour les prévenir et les soigner.

Aujourd'hui c'est des hémorroïdes internes dont il sera question et surtout comment les combattre.

C'est parti.

Les hémorroïdes internes : qu'est ce que c'est au juste ?

Avant d'aller plus loin, il est important de revoir quelques notions de bases. petit aperçu sur les hémorroïdes internes, leurs causes, leurs symptômes et, comme prévu, les techniques naturelles pour les soigner.

Les hémorroïdes internes se situent dans le rectum mais elles sont généralement moins douloureuses du fait que cette zone d’implantation est faiblement irriguée en nerfs sensoriels.

Médicalement, les hémorroïdes internes sont classées en 4 catégories distinctes:

  • La première regroupe les hémorroïdes situées à l’intérieur du canal anal et sont visibles seulement par examen endoscopique.
  • La seconde regroupe les hémorroïdes qui apparaissent lors de la défécation et reviennent automatiquement à leur place.
  • La troisième regroupe les hémorroïdes qui apparaissent lors de la défécation et ne reviennent pas automatiquement à leur place mais avec le doigt seulement.
  • La dernière contient les hémorroïdes internes s’extériorisent et ne reviennent pas à l’intérieur.

Comme vous le savez surement déjà, les hémorroïdes peuvent être dues à diverses causes, notamment à une mauvaise alimentation, l’excès de poids, la grossesse, la déshydratation, la sédentarité, positions assise ou debout trop longues...

Et si ce livre était ... la solution à

vos problèmes d’hémorroïdes ?

Découvrez une méthode 100% naturelle pour

vous débarrasser de vos soucis!

Les symptomes sont quasiment semblables à ceux des hémorroïdes externes. Les plus apparents sont :

  1. Des saignements plus ou moins importants. Un sang rouge vif peut apparaître sur le papier toilette (important)
  2. Douleurs atroces et un inconfort dans la zone anale surtout au moment de la défécation.
  3. Des démangeaisons et des irritations rectales.
  4. Sensations de brûlure.

Passons à la partie solution à présent.

Comment soigner et prévenir les hémorroïdes internes naturellement ?

Il existe 3 méthodes thérapeutiques pour soigner la « crise hémorroïdaire » :

  1. La phytothérapie, c’est-à-dire le traitement « dit naturel » effectué exclusivement par les plantes et les huiles essentielles.
  2. Les médicaments pharmaceutiques administrés en automédication ou prescrits par un médecin.
  3. L’acte chirurgical qui reste le dernier recours pour des cas exceptionnels.

Aujourd'hui c'est des techniques naturelles  pour soigner les crises des hémorroïdes internes, ainsi que les gestes quotidiens simples susceptibles de les prévenir ou de les soulager en cas de leur installation et de leur survenue.

Technique n°1 : Utilisez la Molène

La Molène, dont l’appellation scientifique est Verbascum est une herbe utilisée dans plusieurs maladies. Par la grande quantité de tanin qui la compose, elle possède des bienfaits divers et des propriétés vasoconstrictrices.

Ses vertus astringentes permettent de rétablir le flux sanguin normal, de resserrer donc les vaisseaux sanguins et par conséquent, la circulation est forcément améliorée et le risque de gonflement et de saignement des hémorroïdes diminué.

Pour soigner les hémorroïdes, il existe 03 manières d’utiliser la molène :

  1. Mouiller légèrement les feuilles, les triturer et les placer sur la zone infectée et maintenir ce cataplasme grâce une compresse stérilisée.
  2. Tromper les feuilles dans de l’eau chaudes jusqu’à ce qu’elles deviennent molles, les écraser et les piler en une pâte et y ajouter de l’huile puis les mettre, encore chaudes, sur la zone anale et les couvrir d’un chiffon propre. Une fois que cette pâte est devenue sèche, vous pouvez rincer la zone traitée avec l’eau résiduelle de cet emplâtre.

Répéter cette procédure trois  à quatre fois par jour.

  1. Faire bouillir la plante pendant 10 minutes. Imbiber ensuite un morceau de coton de cette potion et laver zone malade avec douceur et précaution. A utiliser sans modération, plusieurs fois par jour.

Technique n°2 : Eviter le papier toilette

Particulièrement pour les individus qui présentent des crises hémorroïdaires ou prédisposés à ce genre de maladie, il est formellement déconseillé d’utiliser des papiers toilette souvent sec et rugueux qui irritent la peau des zones sensibles comme l’anus.

Il serait beaucoup plus judicieux et bénéfique de les remplacer par le lavage de toute la partie anale avec de l’eau courante ou utiliser des lingettes pour bébé, de préférence sans parfum ni alcool, et sans autres composants chimiques nocifs.

Quelque soit l’accessoire utilisé pour nettoyer la zone recto-anale présentant des protubérances hémorroïdaires,  il faudra procéder avec beaucoup d’attention et prendre toutes les précautions nécessaires.

Technique n°3 : Diminuer le temps passé aux toilettes

Il est avéré que rester longtemps assis aux toilettes crée une pression inutile sur la zone rectale.

Il est normalement conseillé de ne pas passer plus de 10 minutes sur la cuvette des toilettes. Cette position augmente considérablement le risque de développer des hémorroïdes, car les muscles releveurs de l’anus se fatiguent et se décontractent, faisant glisser le canal anal vers le bas.

Evitez aussi de vous forcer lors de la défécation.

Technique n°4 : Le thé de millefeuille

Les hémorroïdes internes peuvent également être diminuées et leur douleur réduite grâce au thé de millefeuille. C’est une plante que l’on pourrait qualifier de « miraculeuse » car elle peut non seulement soulager en cas de crise hémorroïdaire, mais elle joue aussi un rôle préventif et curatif.

Préparations possibles:

  1. Faire infuser 10 à 20 grammes de la plante dans 50 cl d’eau bouillante pendant environ 10 minutes, puis le boire chaud à tiède car en refroidissant, la préparation noircit et perd son arôme. De par ses propriétés préventives, la consommation régulière de ce thé va améliorer la digestion en prévenant la constipation et ramollissant les selles. Il aide aussi à perdre du poids qui est aussi un facteur de risque pour les hémorroïdes.
  2. En traitement local, cette plante diminue le gonflement des veines. Elle accélère la récupération des vaisseaux sanguins endommagés et de la peau irritée, et atténue la douleur.
  3. Faire infuser le thé de millefeuille et le laisser ensuite macérer durant environs 1 heure. Selon la teneur et la concentration désirées, et le degré de l’inflammation de vos hémorroïdes. Une fois la potion est préparée et prête à être utilisée, vous pouvez l’utiliser pour nettoyer la peau autour du canal anal et introduire un morceau de coton imbibé de la préparation dans le rectum.

Technique n°5 : Faire des exercices abdominaux

Le sport en général est bon pour la santé. Il nous aide non seulement à perdre du poids mais également à :

  • tonifier notre corps,
  • procurer un bien-être,
  • diminuer le stress,
  • améliorer la respiration,

Les exercices abdominaux constitue un excellent stimulant pour éviter la stagnation des aliments dans les intestins.

Cela diminue donc le risque de constipation et la présence de toxines qui altèrent la pression sanguine.

Technique n°6 : La teinture de calendula

Cette plante est un traitement naturel puissant pour tous les troubles impliquant inflammation, infection, brûlure, écorchure et douleur.

La teinture de calendula existe aussi sous forme de pommades destinées au traitement symptomatique des hémorroïdes en introduisant la crème délicatement dans l’anus et en appliquant avec le doigt bien aseptisé sur les tissus affectés.

Technique n°7 : L’iode, un minéral essentiel

L’iode est un produit reconnu pour son efficacité dans l’élimination des hémorroïdes internes.

Comment l’utiliser :

Diluer ou mélanger une quantité d’iode (20 gouttes) avec de l’huile d’olive ou de lin. Cette solution est ensuite appliquée au niveau du rectum et sur la zone anale. Répéter plusieurs fois par jour. Les résultats seront immédiats et satisfaisants.

Attention : Ce traitement est très fort et peut causer une forte sensation de brûlure.

Cette opération doit être utilisée avec des doigts propres ou un morceau de coton pour éluder d’autres infections supplémentaires.

Il faut mélanger avec l’huile et appliquer ensuite la solution sur Si l’on répète l’opération quotidiennement, les résultats seront rapides.

Technique n°8 : Le miel et le jus de citron

Le miel est un anti-inflammatoire puissant qui peut être appliqué sur les hémorroïdes afin de les apaiser. Il est conseillé aussi de consommer beaucoup de miel par les personnes souffrant des maladies digestives.

Cet aliment peut jouer le rôle de laxatif naturel surtout s’il se mélange avec le jus de citron. Préparez cette boisson chaque jour des bienfaits mixtes du miel et du jus de citron.

Que faire à présent ? 

J’espère sincèrement que cet article vous a été utile.

Si vous voulez aller plus loin, je peux vous suggérer de jeter un coup d’œil à l'e-book "Stop Hémorroïdes" de Anne Lopez. Vous y trouverez énormément de techniques naturelles pour soulager vos problèmes hémorroïdes.

J'ai d'ailleurs rédigé un article détaillé ou j'explique mon avis sur le livre "Stop Hémorroïdes".

Voila ! N'hésitez pas à me contacter en cas de besoin.

Bon rétablissement!

Lucie.

SHARE

LEAVE A REPLY